AMBER logo AMBER instrument Visit the VLTI website
Site map Come back to home Restricted acces
You are here : Home > Public outreach > Press room > Communiqué de presse CNRS : "Coup d’œil sur la zone de formation des planètes autour d’une jeune étoile"
Recent Events

Check also the AMBER/ESO site
http://www.eso.org/sci/facilities/paranal/instruments/amber

Astronomical community

Part of the web site dedicated to the astronomical community

AMBER Documents
Observing with AMBER
Data Processing
Publications
Miscellaneous

Public outreach

Part of the web site dedicated to the general audience.

AMBER Consortium
Picture Gallery
Short presentation
VLT Interferometer
Press room

 

Dans la même rubrique :
The Growing-up of a Star
The Sky Through Three Giant Eyes
MPIfR Pressemitteilung: Superscharfer Infrarot-Blick auf die Sterne
MPIfR Pressemitteilung: "Blick auf die innerste Umgebung von Sternen - der Stoff, aus dem Planeten entstehen"
Communiqué de presse CNRS "Le disque autour des étoiles chaudes actives tourne bien comme les planètes autour du Soleil !"
Dossier de presse LAOG
Into the Chrysalis
Hundred metre virtual telescope captures unique detailed colour image.
Chronicle of a Death Foretold
ESO Press release "To Be or Not to Be: Is It All About Spinning?"

Deutsch italiano English

Communiqué de presse CNRS : "Coup d’œil sur la zone de formation des planètes autour d’une jeune étoile"
jeudi 24 novembre 2005, par Fabien Malbet


http://www.insu.cnrs.fr/web/article/art.php?art=1617
Site CNRS/INSU | Site OSUG

Une équipe internationale, dirigée par des chercheurs du CNRS, vient d’obtenir les premiers résultats avec l’instrument AMBER qui équipe le VLTI de l’ESO. Ces chercheurs ont observé la jeune étoile MCW 297 et ont pu mesurer la taille de son disque protoplanétaire et mettre en évidence un vent composé d’hydrogène en forte expansion. Avec ces résultats et l’aide d’un modèle décrivant les rôles respectifs du disque et du vent stellaire, les chercheurs ont pu décrire précisément l’environnement de cette jeune étoile.

L’étoile MWC 297 est âgée tout au plus de quelques millions d’années, ce qui rapporté à l’échelle humaine où le Soleil serait dans sa belle quarantaine, correspond à quelques dizaines d’heures après sa venue au monde. En observant cet astre, les astronomes ont pu directement étudier les conditions dans lesquelles ils pensent que les étoiles évoluent, et plus précisément la région autour de l’étoile où les planètes se forment. Pour cela, il a fallu l’observer avec deux télescopes en parallèle, grâce au mode interférométrique du Very Large Telescope de l’ESO, ce qui équivaut à un télescope d’une taille de 45 m. En observant ce type d’étoile, les astronomes espèrent comprendre les premiers balbutiements des jeunes étoiles possédant en leur sein les clés de la formation stellaire et planétaire.

L’équipe internationale conduite par Fabien Malbet, chercheur du CNRS au LAOG (UMR - CNRS, Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble, Université Joseph Fourier) vient d’observer cet objet avec le VLTI de l’ESO installé sur le site du Paranal au Chili. Cet interféromètre disposait du nouvel instrument AMBER construit par un consortium européen(1) mené par Romain Petrov, chercheur du CNRS au LUAN. Il s’agit en outre d’un des premiers résultats obtenu avec cet équipement. Les données ont été confrontées à un modèle théorique développé au sein de la collaboration AMBER, qui combine une modélisation du vent et du disque d’accrétion des étoiles en cours de formation.

Le disque domine l’émission de lumière dans l’infrarouge, domaine spectral d’observation d’AMBER, tandis que le vent est à l’origine d’une raie spectrale de l’hydrogène (Brγ) deux fois plus intense que l’émission du disque, mais dans un domaine spectral restreint. AMBER en séparant les domaines spectraux a permis de mesurer l’extension spatiale de ces deux phénomènes. Le disque a un diamètre de l’ordre de 1,75 unités astronomiques (1 UA = 150 millions de km), tandis que la raie spectrale de l’hydrogène ionisé provient d’une région correspondant à une région d’un diamètre d’environ 2,5 UA situé de part et d’autre du disque d’accrétion.

JPEG - 36.8 ko
Environnement de MWC 297 (vue d’artiste)
L’environnement proche de l’étoile MWC 297 tel que déduit par les observations VLTI/AMBER. Dans cette vue de profil, l’étoile est au centre, le disque protoplanétaire autour de celle-ci, et le vent stellaire au-dessus et au-dessous du disque. La partie interne du système solaire a été ajoutée pour donner un ordre de grandeur des échelles sondées par AMBER. © VLTI/AMBER. LAOG. OSUG. CNRS. INSU. ESO.

Le modèle développé par les chercheurs ayant construit AMBER, s’appuyant sur le programme SIMECA rend parfaitement compte des observations réalisées avec AMBER et nous donne une vision précise de l’environnement de cet objet. L’étoile MCW 297 est entourée d’un disque équatorial d’accrétion qui est lui même entouré d’une région d’hydrogène ionisé, se situant juste au-dessus du disque. Cette région a une vitesse d’expansion assez faible de l’ordre de 60 km/s, alors que le reste du vent stellaire s’échappe de façon beaucoup plus rapide au pôle qu’à l’équateur, avec des vitesses pouvant atteindre 600 km/s.

Cette avancée scientifique permet d’ouvrir les portes à des explorations minutieuses de l’environnement très proches des étoiles en formation à des échelles spatiales où les astronomes s’attendent à la formation de planètes.


Pour en savoir plus :

- contact : Fabien Malbet (LAOG) , 04.76.63.58.33

- sur Amber :

- communiqués de presse partenaires :

- l’article est mis à disposition gracieusement sur le site de la revue internationale Astronomy & Astrophysics :
"Disk and wind interaction in the young stellar object MWC297 spatially resolved with VLTI/AMBER" by F. Malbet, M. Benisty, W.J. de Wit, S. Kraus, A. Meilland, F. Millour, E. Tatulli, J.-P. Berger, O. Chesneau, K.-H. Hofmann, A. Isella, A. Natta, R. Petrov, T. Preibisch, P. Stee, L. Testi, G. Weigelt et al. 2005, A&A sous presse.





Site map | Home | Admin